TRIAL International lance une série de formations pour lutter contre les disparitions forcées au Népal

17.12.2019

TRIAL International et son partenaire à Katmandou, le Human Rights and Justice Centre (HRJC), ont formé 14 défenseurs des droits humains sur les thèmes des disparitions forcées et des exécutions extrajudiciaires. Cette première session annonce une série de formations similaires à travers le pays tout au long de l’année 2020.

La formation comprenait l’analyse du cadre juridique international ainsi que des éléments concrets comme les techniques de documentation et d’entretien avec les victimes. ©TRIAL International

« Malgré mes dix années d’expérience dans le domaine des exécutions extrajudiciaires au Népal, je ne savais pas qu’un grand nombre de violations n’avaient jamais été signalées aux mécanismes internationaux. Cette formation m’a encouragé à porter ces cas à l’attention de la communauté internationale », déclare Ram Bikash Chaudhary, un militant népalais du Madhes Human Rights Home. Il a assisté à la première session d’une série de formations organisées par TRIAL International et le HRJC pour lutter contre deux crimes tristement répandus : les disparitions forcées et les exécutions extrajudiciaires.

 

Un contenu qui colle aux priorités locales

La formation a été conçue conjointement par TRIAL International et le Human Rights and Justice Centre. Une approche locale qui assure que cette session de trois jours soit la plus pertinente possible pour les acteurs népalais et qu’elle réponde à leurs préoccupations quotidiennes. 

« Nous avons conçu la formation de manière à tenir compte de la diversité des participants. Chaque participant pourra repartir avec des connaissances utiles dans son travail quotidien contre l’impunité. Cette diversité s’est également reflétée dans les ateliers interactifs », explique Salina Kafle, Chargée des droits humains au HRJC.

Les modules de la formation comprenaient l’analyse du cadre juridique international sur les disparitions forcées et les exécutions extrajudiciaires, une présentation des organes de l’ONU en charge de ces crimes, ainsi que des éléments concrets comme les techniques de documentation et d’entretien avec les victimes.

« Au cours de cette formation, les défenseurs des droits humains ont eu l’occasion de comparer le cadre national népalais aux normes internationales et de mesurer les écarts », explique Gabriella Citroni, l’experte internationale chargée de la formation. « Compte tenu de la culture de l’impunité dans le pays, les acteurs locaux doivent être en mesure de documenter avec précision les violations flagrantes des droits humains, en vue de les signaler et de les traduire en justice aux niveaux national et international. »

 

Une approche participative

Au cours de la séance, les participants ont été encouragés à partager leurs propres expériences, aidant ainsi les autres membres du groupe à appréhender le contexte général.

« La formation était unique car chaque cour théorique était suivi d’un atelier, où nous pouvions discuter librement », dit Sunil, de l’Alliance THRD, « cette méthode nous a permis d’approfondir le contenu des cours théoriques ».

 

La première étape d’un programme de renforcement des capacités

Suite à la formation, les participants à la formation ont testé leurs connaissances sur des cas réels d’exécutions extrajudiciaires et de disparitions forcées. Ils bénéficient pour cela de l’appui des experts de TRIAL International. Les participants les plus performants seront ensuite sélectionnés pour un coaching intensif de six mois sur la documentation des violations des droits humains, axé sur les disparitions forcées et les exécutions extrajudiciaires.

« L’accompagnement individuel permet un mentorat sur mesure », explique Ranjeeta Silwal, Coordinatrice du HRJC. « Sur une longue période, nous tissons de solides relations de travail avec les participants. Les expériences passées ont montré que notre collaboration se poursuit après la fin du programme ».

Cette session était la première d’une série de trois formations, chacune dans une région différente du Népal. La prochaine session aura lieu à Pokhara en août 2020.

 

En savoir plus sur le travail de TRIAL International au Népal

 

Cette formation a été financée par l’Union européenne, sous la coordination de TRIAL International et en étroite collaboration avec son partenaire local.

 

©2020 trialinternational.org | Tous droits réservés | Avertissement | Statuts | Designed and Produced by ACW